LA PROCÉDURE

La dénervation ciblée des poumons (DCP) est une intervention non chirurgicale réalisée en une seule procédure, qui implique d‘introduire un cathéter spécial dans les poumons au moyen d’un bronchoscope. Le cathéter délivre un type d’énergie électrique, appelée radiofréquence (RF) aux nerfs situés à l’extérieur des voies respiratoires. Une fois que l’énergie a été délivrée, le cathéter et le bronchoscope sont retirés. La procédure dure environ une heure.

Video Script

Êtes-vous ou connaissez-vous quelqu’un atteint de BPCO ou d’asthme sévère ? Un nouveau traitement, la dénervation ciblée du poumon, a été développé pour traiter ces maladies pulmonaires obstructives.

Pour la plupart des personnes dont la fonction respiratoire est normale, il est facile de respirer : les voies respiratoires sont ouvertes, peu enflammées ou peu encombrées par du mucus. Les maladies chroniques respiratoires peuvent entraîner un essoufflement, une respiration sifflante, une oppression thoracique et une toux grasse. Parfois, vous pourriez présenter de soudaines poussées de symptômes qui s’appellent des exacerbations, en raison desquelles vous consultez un médecin.

La dénervation ciblée du poumon, ou TLD, est une procédure non chirurgicale qui interrompt les signaux nerveux hyperactifs et peut réduire les symptômes des voies respiratoires obstruées et vous aider à mieux respirer. Un bronchoscope standard est introduit par la bouche jusqu’aux poumons du patient, puis un cathéter spécial est inséré dans le bronchoscope afin d’administrer le traitement.

Une fois le cathéter installé, le ballonnet est gonflé. Observez l’électrode argentée sur le ballonnet gonflé. Lorsqu’elle est activée, elle diffuse une énergie électrique, appelée radiofréquence, qui atteint les nerfs situés juste à l’extérieur des bronches et interrompt leurs signaux. Une fois l’énergie diffusée dans une position, le ballonnet se dégonfle et pivote jusqu’à la position suivante. Cette action est répétée pour 4 activations au total, puis le cathéter est retiré. L’animation montre que les nerfs en aval du site de traitement ont été interrompus, ce qui réduit les signaux nerveux sur ce poumon.

Le cathéter est ensuite introduit dans l’autre poumon et le traitement reprend dans les quatre positions. Le traitement est maintenant terminé : le cathéter et le bronchoscope sont retirés.

Remarquez que les nerfs au niveau du site de traitement et au-delà ont été interrompus, comme l’indique le passage du jaune au marron. Le grossissement illustre l’impact du traitement du site d’administration jusqu’aux plus petites voies respiratoires.

Suite à la TLD, les voies respiratoires devraient se relâcher et s’ouvrir et la production de mucus diminuer. Grâce à cela, l’air circule plus facilement à travers les poumons. La respiration est moins pénible et on remarque une diminution des symptômes et des exacerbations.

Pour en savoir plus sur ce traitement expérimental, veuillez contacter Nuvaira.

This post is also available in: Allemand Néerlandais Anglais