À PROPOS DE LA BPCO

La bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) se caractérise par une réduction progressive et persistante de la circulation d’air dans les poumons qui rend la respiration difficile. Elle est l’une des premières causes de morbidité et de mortalité mondiale, bien qu’elle ne soit pas encore reconnue comme telle. La BPCO toucherait à l’heure actuelle plus de 300 millions de personnes dans le monde[1], dont plus de 19 millions d’adultes aux États-Unis. Elle représente pour le budget américain des soins de santé un lourd fardeau financier estimé à 50 milliards de dollars par an[2].

cord La BPCO est un terme générique pour décrire un groupe de maladies, comme le syndrome des petites voies respiratoires (bronchite chronique) et l’emphysème, caractérisé par une obstruction chronique et incomplètement réversible des voies respiratoires qui rend la respiration difficile.

L’obstruction (ou le rétrécissement) des voies respiratoires peut résulter de toute combinaison de  four basic mechanisms:

  • La contraction des muscles lisses qui occasionne une bronchoconstriction à l’origine d’un rétrécissement des voies respiratoires ;
  • Une production excessive de mucosités provoquant un blocage des voies respiratoires ;
  • Un épaississement de la paroi des voies respiratoires qui peut résulter d’une inflammation ou d’une hypertrophie des muscles lisses ou des glandes muqueuses ;
  • L’altération des structures qui entourent les voies respiratoires, comme la destruction emphysémateuse du tissu pulmonaire, peut occasionner une perte de la traction radiale sur la paroi des voies respiratoires entraînant leur rétrécissement.

La combinaison de ces quatre mécanismes fondamentaux provoque une obstruction générale et variable des voies respiratoires qui rend la respiration difficile et occasionne des symptômes d’essoufflement (dyspnée), de respiration sifflante, de gêne respiratoire et de toux productive.

Les médecins ont recours à différentes méthodes pour évaluer l’obstruction des voies respiratoires et les symptômes du patient (essoufflement, toux persistante, production de mucosités, etc.) et déterminer le traitement approprié. Des spécialistes de la BPCO de renommée mondiale ont formé le groupe de sensibilisation Global Initiative for Chronic Obstructive Lung Disease (GOLD) [Initiative mondiale contre la bronchopneumopathie chronique obstructive]. Ils ont publié des directives d’évaluation de la gravité de la maladie et du traitement approprié parfois appelées les stades de la BPCO selon la classification GOLD. L’un des tests d’évaluation GOLD permet de classer les patients selon le degré d’obstruction des voies respiratoires à l’aide de tests de spirométrie (respiration) [stade GOLD 1 à 4]. Un autre test consiste à classer les patients en fonction de leurs symptômes et du risque d’exacerbation (groupe GOLD A à D). Les recommandations de traitement préconisées reposent sur les scores GOLD A à D obtenus.

La plupart des patients reçoivent alors un traitement pharmacologique. Par exemple, le traitement préconisé pour les patients du groupe GOLD A, appelés aussi patients GOLD A, est l’administration d’un bronchodilatateur par inhalation (à action brève ou prolongée) une ou deux fois par jour pour décontracter et ouvrir temporairement les voies respiratoires. D’autres formes de traitement comprennent aussi la réadaptation pulmonaire, l’oxygénothérapie et une intervention chirurgicale.

L’essai clinique AIRFLOW-2 étudie un dispositif peu invasif pour traiter la BPCO. Ce traitement bronchoscopique réalisé en une seule fois porte le nom de dénervation ciblée du poumon (Targeted Lung Denervation, TLD). Il permet d’améliorer durablement toute la fonction pulmonaire pour les patients atteints de BPCO, en ouvrant les bronches obstruées. Les patients respirent plus facilement. La TLD est uniquement disponible dans le cadre d’une investigation clinique.

En savoir plus sur l’essai clinique AIRFLOW-2.

Pour obtenir plus d’informations sur la BPCO, nous vous recommandons de consulter les sites Web suivants :

Initiative mondiale contre les bronchopneumopathies chroniques obstructives

Société européenne de pneumologie

Fondation européenne du soufflen


Association pulmonaire américaine 


Institut national pour le cœur, les poumons et le sang

Pour connaître les choix thérapeutiques existants à l’heure actuelle pour traiter la BPCO, veuillez consulter un professionnel de santé.


[1] Global Chronic Obstructive Pulmonary Disease Epidemiology and Patient Flow – 2017.
Fore Pharma.
[2] American Lung Association, COPD Fact Sheet, February 2011

This post is also available in: Allemand Néerlandais Anglais